Les Nouveaux Humains

Ensemble pour créer un Monde de Paix

Depuis la nuit des temps, les troubadours, les ménestrel et les ménétriers, enchantent notre quotidiens. Il me fait donc plaisir de partager avec vous le message des troubadours des temps modernes.

We are the World

 

J'espère qu'un jour, NOUS comprendrons tous le sens et l'importance de ces paroles. Nous pouvons, ensemble, faire un réel changement. Il nous suffit d'y croire, de le vouloir vraiment, et d'agir.

 

 

We are the World

  There comes a time
When we heed a certain call

When the world must come together as one.
There are people dying
Ooohhh and it's time to lend a hand
To life, the greatest gift of all.

We can't go on
Pretending day by day
That someone somewhere will soon make a change.
We are all a part of
God's great big family

And the truth
You know
Love is all we need.

We are the world
We are the children
We are the ones who make a brighter day
So let's start giving.

There's a choice we're making
We're saving our own lives.
It's true we make a better day
Just you and me.

Well
Send them your heart
So they know that someone cares

And that life will be stronger and free
As god has shown us by turning stone to bread
And so that we all must lend a helping hand

We are the world
We are the children
We are the ones who make a brighter day
So let's start giving

There's a choice we're making
We're saving our own lives
It's true we make a better day
Just you and me.

When you're down and out
And there seems no hope at all
But if you just believe
There's no way we could fall
Well now now now let us realize
Ohhhh that a change can only come
When we stand together as one yeah yeah yeah yeahh

We are the world
We are the children
We are the ones who make a brighter day
So let's start giving.

There's a choice we're making
We're saving our own lives.
It's true we make a better day
Just you and me.

We are the world
We are the children
We are the ones who make a brighter day
So let's start giving.

There's a choice we're making
We're saving our own lives.
It's true we make a better day
Just you and me.

 

 

L'Envie d'Aimer

 

Extrait du spectacle «Les Dix Commandements» , voici une très belle chanson qui donne vraiment «L'Envie d'Aimer».

 


C'est tellement simple
L'amour
Tellement possible
L'amour
A qui l'entend
Regarde autour
A qui le veut
vraiment

C'est tellement rien
D'y croire
Mais tellement tout
Pourtant
Qu'il vaut la peine
De le vouloir
De le chercher
Tout le temps

Ce sera nous, dès demain
Ce sera nous, le chemin
Pour que l'amour
Qu'on saura se donner
Nous donne l'envie d'aimer

Ce sera nous dès ce soir
À nous de le vouloir
Faire que l'amour
Qu'on aura partagé
Nous donne l'envie d'aimer

C'est tellement court
Une vie
Tellement fragile
Aussi
Que de courir
Après le temps
Ne laisse plus rien
A vivre

Ce sera nous, dès demain
Ce sera nous, le chemin
Pour que l'amour
Qu'on saura se donner
Nous donne l'envie d'aimer

Ce sera nous, dès ce soir
A nous de le vouloir
Faire que l'amour
Qu'on aura partagé
Nous donne l'envie d'aimer
{2x}

C'est tellement fort
C'est tellement tout

L'amour

Puisqu'on attend
De vies en vie
Depuis la nuit
Des temps

Ce sera nous,
Ce sera nous,
Ce sera nous,
Pour que l'amour
Qu'on saura se donner
Nous donne l'envie d'aimer

Ce sera nous, dès ce soir
A nous de le vouloir
Faire que l'amour
Qu'on aura partagé
Nous donne l'envie d'aimer ...

 

Dégénération par Mes Aïeux

 Très belle chanson qui nous amène à la réflexion sur l'importance de posséder et de préserver nos Terres, si nous voulons que nos générations futures aient un sol décent pour cultiver leurs nourritures, et une Terre pour continuer d'évoluer.
 

 
Ton arrière-arrière-grand-père il a défriché la terre
Ton arrière-grand-père il a labouré la terre
Et pi ton grand-père a rentabilisé la terre
Et pi ton il l'a vendu pour devenir fonctionnaire

Et pi toé mon petit gars tu sais pu ce que tu va faire
Dans ton petit trois et demi bien trop cher frète en hiver
Il te vient des envies de devenir propriétaire
Quand tu rêve la nuit d'avoir ton petit lopin de terre

Ton arrière-arrière-grand-mère elle a eu quatorze enfants
Ton arrière-grand-mère en a eu quasiment autant
Et pi ta grand-mère en a eu trois c'était suffisant
Et pi ta mère en voulait pas toi t'était juste un accident

Et pi toé ma petite fille tu change de partenaire tout le temps
Quand tu fais des conneries tu t'en sauve en avortant
Mais y'a des matins tu te réveille en pleurant
Quand tu rêve la nuit d'une grande table entourée d'enfants

Ton arrière-arrière-grand-père il a vécu la grosse misère
Ton arrière-grand-père il ramassait les sennes noires
Et pi ton grand-père miracle est devenu millionnaire
Ton père en a hérité il l'a tout mis dans ses réers

Et pi toé petite jeunesse tu dois ton cul au ministère
Pas moyen d'avoir un prêt dans une institution bancaire
Pour calmer tes envies de holduper la caissière
Tu lis des livres qui parlent de simplicité volontaire

Tes arrières-arrières-grands-parents ils savaient comment fêter
Tes arrières-grands ça swignait fort dans les veillé
Pi tes grands-parents ont connu l'époque yé-yé
Tes parents c’était les discos c'est là qu'ils se sont rencontrés

Et pi toé mon ami qu'est-ce que tu fais de ta soirée
Éteint dont ta T.V. faut pas rester encabané
Heureusement que dans vie certaines choses refusent de changer
Enfiles tes plus beaux habits car nous allons ce soir danser

 

Plus Rien des Cowboys Fringants

Nombreux sont ceux qui décrient l'état d'urgence dans lequel notre planète est plongé. Les Cowboys Fringants nous permettent de réaliser ce qui nous pend au bout du nez, si nous continuons à laisser les grands pollueurs sacagés notre Monde. Nous devons réagir rapidement, même si certains disent qu'il est déjà trop tard. N'attendons pas qu'il ne reste «Plus Rien».

Il ne reste que quelques minutes à ma vie
Tout au plus quelques heures, je sens que je faiblis
Mon frère est mort hier au milieu du désert
Je suis maintenant le dernier humain de la terre

On m'a décrit jadis, quand j'étais un enfant
Ce qu'avait l'air le monde il y a très très longtemps
Quand vivaient les parents de mon arrière grand-père
Et qu'il tombait encore de la neige en hiver

En ces temps on vivait au rythme des saisons
Et la fin des étés apportait la moisson
Une eau pure et limpide coulait dans les ruisseaux
Où venaient s'abreuver chevreuils et orignaux

Mais moi je n'ai vu qu'une planète désolante
Paysages lunaires et chaleur suffocante
Et tous mes amis mourir par la soif ou la faim
Comme tombent les mouches...
Jusqu'à c'qu'il n'y ait plus rien...
Plus rien...
Plus rien...

Il ne reste que quelques minutes à ma vie
Tout au plus quelques heures, je sens que je faiblis
Mon frère est mort hier au milieu du désert
Je suis maintenant le dernier humain de la terre

Tout ça a commencé il y a plusieurs années
Alors que mes ancêtres étaient obnubilés
Par des bouts de papier que l'on appelait argent
Qui rendaient certains hommes vraiment riches et puissants

Et ces nouveaux dieux ne reculant devant rien
Étaient prêts à tout pour arriver à leur fins
Pour s'enrichir encore ils ont rasé la terre
Pollué l'air ambiant et tari les rivières

Mais au bout de cent ans des gens se sont levés
Et les ont avertis qu'il fallait tout stopper
Mais ils n'ont pas compris cette sage prophétie
Ces hommes là ne parlaient qu'en termes de profits

C'est des années plus tard qu'ils ont vu le non-sens
Dans la panique ont déclaré l'état d'urgence
Quand tous les océans ont englouti les îles
Et que les innondations ont frappé les grandes villes

Et par la suite pendant toute une décennie
Ce fut les ouragans et puis les incendies
Les tremblements de terre et la grande sécheresse
Partout sur les visages on lisait la détresse

Les gens ont dû se battre contre les pandémies
Décimés par millions par d'atroces maladies
Puis les autres sont morts par la soif ou la faim
Comme tombent les mouches...
Jusqu'à c'qu'il n'y air plus rien...
Plus rien...
Plus rien...

Mon frère est mort hier au milieu du désert
Je suis maintenant le dernier humain de la terre
Au font l'intelligence qu'on nous avait donnée
N'aura été qu'un beau cadeau empoisonné

Car il ne reste que quelques minutes à la vie
Tout au plus quelques heures, je sens que je faiblis
Je ne peux plus marcher, j'ai peine à respirer
Adieu l'humanité...
Adieu l'humanité...

Savoir Aimer de Florent Pagny

Selon moi, cette chanson de Florent Pagny représente la plus belle définition de ce qu'est l'Amour dans sa plus simple expression. En acceptant de s'aimer soi-même, il devient alors beaucoup plus facile de «Savoir Aimer».

Un très beau diaporama qui, sous le regard éclairé d'Angélique, donne un contexte au message humanitaire de la chanson.

 

Savoir sourire,
À une inconnue qui passe,
N'en garder aucune trace,
Sinon celle du plaisir
Savoir aimer
Sans rien attendre en retour,
Ni égard, ni grand amour,
Pas même l'espoir d'être aimé,

Mais savoir donner,
Donner sans reprendre,
Ne rien faire qu'apprendre
Apprendre à aimer,
Aimer sans attendre,
Aimer à tout prendre,
Apprendre à sourire,
Rien que pour le geste,
Sans vouloir le reste
Et apprendre à Vivre
Et s'en aller.

Savoir attendre,
Goûter à ce plein bonheur
Qu'on vous donne comme par erreur,
Tant on ne l'attendait plus.
Se voir y croire
pour tromper la peur du vide
Ancrée comme autant de rides
Qui ternissent les miroirs

Mais savoir donner,
Donner sans reprendre,
Ne rien faire qu'apprendre
Apprendre à aimer,
Aimer sans attendre,
Aimer à tout prendre,
Apprendre à sourire,
Rien que pour le geste,
Sans vouloir le reste
Et apprendre à Vivre
Et s'en aller.

Savoir souffrir
En silence, sans murmure,
Ni défense ni armure
Souffrir à vouloir mourir
Et se relever
Comme on renaît de ses cendres,
Avec tant d'amour à revendre
Qu'on tire un trait sur le passé.

Mais savoir donner,
Donner sans reprendre,
Ne rien faire qu'apprendre
Apprendre à aimer,
Aimer sans attendre,
Aimer à tout prendre,
Apprendre à sourire,
Rien que pour le geste,
Sans vouloir le reste
Et apprendre à Vivre
Et s'en aller.

Apprendre à rêver
À rêver pour deux,
Rien qu'en fermant les yeux,
Et savoir donner
Donner sans rature
Ni demi-mesure
Apprendre à rester.
Vouloir jusqu'au bout
Rester malgré tout,
Apprendre à aimer,
Et s'en aller,
Et s'en aller...

Vous êtes ici : Accueil Vidéos Troubadours des temps modernes